Les médias continuent de parler de l'hypothétique neuvième planète qui risque de rester dans ce statut "hypothétique" pendant de longues années voir de longues décennies.

Pendant ce temps, l'IMCCE vient de publier à ce sujet un papier intéressant : en utilisant les positions très précises de la sonde Cassini qui orbite autour de Saturne depuis un peu plus de 10 ans, les scientifiques ont cherché à contraindre la position de la neuvième planète.

Je ferais 2 remarques :

  • Aussi éloignée des 8 premières planètes, une neuvième planète de 10 masses terrestres a manifestement une influence très faible sur les orbites de Jupiter/Saturne à l'échelle de la décennie.
  • Les missions à venir vers Jupiter aideront à peine détecter une quelconque influence gravitationnelle. Une mission en orbite autour d'Uranus (Uranus Orbiter and Probe par exemple) serait probablement plus utile, mais à condition d'avoir une durée de mission ce chiffrant en décennies...

Bref, souhaitons peut-être un super Gaia permettant de cartographier tous les objets célestes en descendant à la magnitude 24.