Depuis tant d'années, l'industrie de la micro-informatique nous a habitué à une régulière augmentation des performances. Alors que la vitesse d'horloge des micro-processeurs stagne, les finesses de gravure continuent toutefois de s'améliorer. En conséquence, le nombre de transistors par processeur poursuit sa croissance exponentielle. A la clé, plus de mémoire cache, plus de cœurs, mais aussi, plus de nouvelles instructions performantes et davantage d'instructions vectorielles permettant d'exécuter plusieurs plusieurs opérations simultanément par cœur.
Intel l'a annoncé : sa prochaine génération de processeurs attendue pour 2010 introduira ce qu'il nomme l'AVX, c'est-à-dire, l'Advanced Vector Extensions. Alors que les processeurs actuels sont capables d'effectuer 2 opérations sur les flottants en double précision (i.e. travailler en 128 bits), l'AVX permettra d'en faire 2 fois plus en travaillant en 256 bits. Intel annonce même pour un futur plus lointain le support d'opérations vectorielles sur les entiers en 256 ou 512 bits et le support d'opérations vectorielles sur les flottants en 512, voire 1024 bits. Les développeurs sont prévenus 2 ans avant l'échéance : le manuel de programmation est disponible.
A noter que le nouveau jeu d'instruction sera bien sûr disponible en 64 bits, mais aussi en 32 bits, ce qui montre que le 32 bits est loin d'être mort. D'autre part, les nouvelles instructions ne concernent que des opérations simples (opérations logiques, addition, multiplication, conversion, etc.), donc les opérations lourdes telles que les fonctions trigonométriques resteront lentes ou émulées par une succession d'opérations vectorielles comme c'est déjà le cas aujourd'hui. Enfin, il n'y aura pas de nouveau type de données tel qu'un flottant en quadruple précision.
Quant à l'avenir de la loi de Moore qui prédit un doublement du nombre de transistors sur une surface donnée tous les 18 à 24 mois, son avenir s'assombrit : sa fin est prévue entre les années 2015 et 2025, ce qui est proche.