Blog de Ludovic Baillet

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

11mai 2013

En France, combien de jours fériés tombent en semaine, en moyenne ?

Selon le site gouvernemental service-public.fr, il existe 11 jours fériés en France (même si le cas du lundi de Pentecôte est particulier). Il existe aussi quelques particularités dans certaines professions ou certains départements (Alsace, etc.). Dans ce billet, on ne traitera que du cas général.

Voici la liste officielle des 11 jours fériés :

  • 1er janvier,
  • Lundi de Pâques,
  • 1er mai,
  • 8 mai,
  • Jeudi de l'Ascension,
  • Lundi de Pentecôte,
  • 14 juillet,
  • 15 août,
  • 1er novembre,
  • 11 novembre,
  • 25 décembre.

Certains jours fériés tombent mécaniquement en semaine (lundi de Pâques, jeudi de l'Ascension, lundi de Pentecôte). Les 8 autres jours peuvent tomber n'importe quel jour de la semaine. Et par ailleurs, certains jours fériés mobiles peuvent tomber exactement le même jour qu'un jour férié à date fixe. Du coup, le nombre moyen de jours fériés tombant en semaine est forcément inférieur au nombre de jours fériés. Mais combien ?

Faisons une estimation sur le 21e siècle, donc calculons les jours fériés pour les années de 2001 à 2100 (en supposant que la législation n'évolue pas, ce qui est loin d'être garanti).

Ma page http://astronomie.baillet.org/ephemerides/fetes.php permet de calculer ces jours fériés pour n'importe quelle année. Moyennant quelques adaptations, il est facile d'automatiser le calcul sur 1 siècle.

Distribution des jours fériés par jour de la semaine au 21e siècle

Sur 1100 jours possibles (11 jours par an sur une période de 100 ans), on détermine le nombre d'occurrences de chaque jour de la semaine. Évidemment, avec le lundi de Pâques et le lundi de Pentecôte, le lundi sort favorisé (311 occurrences). Sur la deuxième marche du podium, le jeudi qui bénéficie du jeudi de l'ascension, avec 218 occurrences.

Viennent ensuite le samedi (116), le mardi (116), le dimanche (114), le mercredi (113) puis le vendredi (112).

On pourrait conclure précipitamment que le nombre moyen de jours fériés tombant en semaine est égal à 870/100 (870=1100-116-114), soit exactement 8,7 jours par an.

Cependant, il ne faut pas oublier que le jeudi de l'ascension peut tomber un 1er mai (c'est arrivé en 2008)  ou que l'ascension peut tomber un 8 mai (c'est prévu d'arriver 4 fois au 21e siècle : en 2059, 2070, 2081 et 2092). À noter que le lundi de pentecôte ne peut lui jamais entrer en collision avec le 1er ou le 8 mai puisqu'il peut au plus tôt tomber exceptionnellement un 10 mai (si Pâques tombe un 22 mars).

Donc, en France, le nombre de jours fériés uniques moyen tombant en semaine est égal à 865/100, soit exactement 8,65 jours. On devrait d'ailleurs y soustraire 1 jour suite à la création de la journée de solidarité en 2004. Soit au final 7,65 jours fériés par an en moyenne en France (jours non travaillés mais rémunérés).

10mai 2013

L'objet HTML5 Canvas : des disparités suivant les navigateurs

L'objet Canvas qui fait partie des spécifications du HTML5 permet de faire des dessins 2D enrichis et avec une vitesse raisonnable. Cet objet est disponible à partir de Internet Explorer 9 et de presque toutes les versions de Firefox et Chrome.

Néanmoins, leur implémentation diffère. En particulier, il semble que sous Windows 7 certains navigateurs reposent sur GDI+ alors que d'autres navigateurs reposent sur l'API plus récente, Direct2D. Il y a 2 conséquences :

  1. GDI+ étant plus lent que Direct2D, les navigateurs basés sur GDI+ dessineront plus lentement que ceux basés sur Direct2D
  2. GDI+ est un GDI 24 bits alors que Direct2D est un GDI 32 bits. C'est ce que j'expliquais dans cet article : Direct2D, un GDI 32 bits intéressant.

Du coup, pour déterminer quel navigateur utilise quel GDI, rien de tel qu'un canvas en html5 consistant à dessiner une ligne inclinée dont au moins une extrémité est en dehors du domaine [-223;-223]x [223-1;223-1].

Pour simplifier le dessin, on applique au canvas une transformation d'échelle et de translation afin que le coin inférieur gauche soit le point de coordonnées (-1; -1) et le coin supérieur droit le point de coordonnées (1; 1).

Créons un canvas :

    <canvas id="canvas" width="600" height="600">
</canvas>

Puis dessinons dans le canvas :

    var canvas = $('#canvas')[0];
    if (canvas.getContext)
    {
        // Init
        var ctxw = canvas.width;
        var ctxh = canvas.height;
        ctx = canvas.getContext("2d");
        ctx.save();
        ctx.fillStyle = "rgb(5,10,50)";
        ctx.fillRect(0, 0, ctxw, ctxh);
        ctx.beginPath();
        l1px = 2.0/ctxw;
        ctx.translate(ctxw/2, ctxh/2);
        ctx.scale(ctxw/2, ctxh/2);
       
// Draw line
        ctx.beginPath();
        ctx.lineWidth = l1px;
        ctx.strokeStyle = "blue";
        ctx.moveTo(-27965,-27965);
        ctx.lineTo(1,1);
        ctx.closePath();
        ctx.stroke();
       
        // Final
        ctx.restore();
    }

Le nombre "-27965" n'est pas un nombre magique. On verra à quoi il correspond ultérieurement. Voyons le résultat sur quelques navigateurs :

Internet Explorer 10 sous Windows 7 :

Dessin d'une ligne avec l'objet canvas sous Internet Explorer 10

Opera 12 sous Windows 7 :

Dessin d'une ligne avec l'objet canvas sous Opera 12

Firefox 20 sous Windows 7 :

Dessin d'une ligne avec l'objet canvas sous Firefox 20

Chrome canary 29 sous Windows 7 :

Dessin d'une ligne avec l'objet canvas sous Chrome canary 29

Chrome 26 sous Android 4.1.2 :

Dessin d'une ligne avec l'objet canvas sous Chrome 26 avec Android 4.2.1

On observe donc que tous les navigateurs précédents réussissent à dessiner la fameuse ligne, à l'exception notable de Firefox.

Revenons maintenant sur le nombre "-27965". On a vu que l'on a mis le dessin à l'échelle en divisant les dimensions par 600. Or, -27965*600=-16779000. Soit un nombre un peu inférieur à -223. C'est ce qui explique que l'on dessine en dehors du domaine 24 bits.

Remplaçons dans le code html le nombre "-27965" par "-27960". Alors, Firefox dessine parfaitement la ligne comme tous les autres navigateurs. Ça fonctionne aussi évidemment avec toutes les valeurs plus grandes (plus proches de 0).

En conclusion, il semble que Firefox soit le seul navigateur moderne à ne pas être basé sur l'API moderne Direct2D, mais sur GDI+. Cela signifie aussi que Firefox dispose d'une marge de progression.

Mais au fait, pourquoi vouloir dessiner des lignes dans un objet Canvas ? Par exemple pour implémenter un planétarium virtuel en html5 :

Dessin d'une d'une carte du ciel basique avec l'objet canvas sous Internet Explorer 10

09mai 2013

Le futur du Web : le HTML5

Dans un précédent billet au sujet de l'Unicode, j'indiquais que le format d'encodage UTF-8 était d'un usage croissant sur le Web. Et en particulier, l'ensemble des sites que je maintiens avait fait sa migration vers ce format d'encodage devenu inéluctable.

La révolution du Web passe maintenant par le format HTML5 qui est amené à supplanter l'obsolète HTML4 et les autres formats moins anciens tels les XHTML 1.0 et XHTML 1.1.

Même s'il n'est pas encore totalement finalisé, le HTML5 présente en l'état de nombreuses améliorations et nouvelles APIs pour la conception des sites Web : Canvas, multimédia, bases de données, géolocalisation, web fonts, etc. Par ailleurs, le HTML5 est souvent associé à CSS3 qui présente lui aussi de nombreuses améliorations améliorations sur le CSS2.

Logo HTML5

Par ailleurs, d'anciens navigateurs (Internet Explorer 6, 7 ou 8 que l'on trouvent par exemple avec Windows XP)  ne sont pas ou pu compatibles avec le HTML5 ou avec des bibliothèques modernes, telles que JQuery 2.

Les sites que je maintiens migreront progressivement vers le HTML5 et ne seront plus compatibles avec les vieux navigateurs. Beaucoup de sites de réputation mondiale ont déjà procédé de la sorte (par exemple : google, gmail, facebook, etc.).

Les utilisateurs de navigateurs obsolètes sont prévenus : il est temps d'utiliser un navigateur moderne. Même avec Windows XP, il est facile d'installer un tel navigateur : il y a le choix entre Firefox et Chrome.

10janv. 2013

Merci free

Un an après son démarrage en fanfare, Free Mobile a incontestablement réussi son pari.

La révolution est là : de l'illimité aussi bien dans les usages (téléphone, sms, mms, internet) que dans les connexions (protocoles, mode modem, etc.) à un tarif raisonnable.

Seuls quelques esprits chagrins pourraient contester ce bilan. Les mêmes qui oublient que des opérateurs avaient été mis en demeure dans le passé de respecter des engagements non tenus. Et qu'un certain cartel des opérateurs mobiles avait été condamné en appel.

Un pigeon s'envole - Envol réussi pour Free

Les problèmes de débit 3G continuent de se résorber, même s'il reste encore une bonne marge de progression. Quant-à la 4G, il est clair qu'elle restera inutile encore longtemps (à part pour ceux qui veulent consommer leur forfait en un temps record : 5 Go à 100 Mb/s se consomment en moins de 7 minutes).

Merci free !

22déc. 2012

Série d'échecs chez Microsoft

Microsoft a beau avoir connu des succès planétaires tels que Windows 95, Office 2007/2010 ou encore Windows 7, Microsoft compte aussi à son actif quantité d'échecs retentissants.

Ainsi, parmi ces échecs, on se souvient notamment de : Windows Millenium, baladeurs Zune, Windows Vista, Windows Mobile, etc.

Dernier échec en date : la suite Microsoft Expression est morte. Microsoft vient en effet d'annoncer la fin de cette suite, et notamment le sous-produit Web Expression Designer.

On peut ensuite s'interroger sur les produits les plus récents de Microsoft.

Par exemple, les multiples problèmes de migration de Windows Phone 7.x vers Windows Phone 7.y, sans parler de l'absence de migration vers Windows Phone 8.

Autre exemple, Windows RT : il s'agit manifestement d'un Windows à part qui ne bénéficie pas de la compatibilité avec les millions d'application x86 et x64 existantes. Généralement vendu très cher (par rapport à la concurrence, notamment Android) pour le marché des tablettes, on peut anticiper un échec sans trop de risque.

Quant-à Windows 8, il est maintenant clair que ce système d'exploitation fera nettement moins bien que son prédécesseur. Ce système est manifestement trop orienté tablette ce qui pénalise les usages hors tablette et sans vraiment apporter de gain par ailleurs. Espérons que les successeurs de Windows 8 rattrapent le coup.Écran de démarrage Windows 8 (source : Wikipedia - http://upload.wikimedia.org/wikipedia/de/5/5a/Windows_8_Startbildschirm.png)

24nov. 2012

La distance Terre-Soleil désormais inamovible

C'est désormais officiel : l'unité astronomique qui fournit (suivant une définition qui a évolué) la distance moyenne entre la Terre et le Soleil est désormais une constante. Après des siècles d'efforts par l'humanité pour calculer cette valeur de manière toujours plus précise, l'union astronomique internationale a décidé que 1 ua = 149 597 870 700 mètres. 

Seul regret, le symbole recommandé est au, et non ua.

À noter que compte tenu de l'augmentation de la distance Terre-Soleil d'environ 15 mètres par siècles (à cause des effets de marée et du ralentissement de la rotation solaire), dans environ 700 ans, il manquera une centaine de mètres à cette constante.

Le Soleil vu depuis la Terre

09nov. 2012

Free mobile : leeeeeeeeeeeeeeeeeeente amélioration

Malgré le silence pesant de Free concernant la situation de la 3G (notamment en région parisienne), plusieurs médias se sont emparés de l'affaire. Il faut dire que la 3G chez Free en itinérance mobile était quasiment inutilisable :

De mon côté, aux heures de pointe, la situation s'améliore légèrement : ça reste lent (digne de la 1.5G), mais les ruptures d'accès 3G restent limitées et d'une durée assez courte, et le débit montant reste incroyablement faible. Mais le surf reste possible :
Problème de débit chez Free Mobile : légère amélioration

Il semblerait néanmoins que les capacités l'interconnexion entre Free et Orange n'ont pas évolué. Pour réaliser cette amélioration tout en accueillant davantage d'abonnés, Free aurait décidé d'appliquer une qualité de service en bridant certains fichiers multimédia : « Free Mobile bride le réseau : adieu MP3, AVI, OGG ». Free aurait même joué sur le très populaire outil DegroupTest permettant d'avoir une estimation du débit : « Les tests de débit Degrouptest seraient priorisés chez Free Mobile en itinérance »

Et comme si ça ne suffisait pas, la situation est également très mauvaise en Internet fixe (et a fortiori en mobile) concernant l'accès à plusieurs sites très fréquentés, dont YouTube.

Du coup, l'image de chevalier blanc que Free véhiculait se ternit quelque peu :

Au moins on finit par apprendre dans « J’ai plus Free, j’ai tout compris » que les problèmes d'accès sur YouTube seraient en cours de résolution, selon Free. Et toujours grâce aux bras de fer médiatiques, on apprend que « selon Free Mobile, il y aura un nombre d’antennes suffisant à Paris d’ici 3 à 4 mois », ce qui devrait améliorer la situation globalement pour la région parisienne. Mais, est-ce que ce sera suffisant ?

Enfin, au rang des aberrations, on peut être choqué par cette étude parlementaire : « Les députés vont étudier les conséquences de l'arrivée de Free Mobile », qui semble s'orienter vers le fait que Free serait responsable de conséquences négatives en ayant diminué les prix de la téléphonie mobile. Mais cette étude est-elle bien raisonnable quand les mêmes parlementaires bénéficient de forfaits mobiles à un prix défiant toute concurrence ? Lire : « Un forfait mobile en or pour les députés ».

29sept. 2012

Free mobile : on n'a pas tout compris

La situation des abonnés de Free mobile en Île de France ne s'améliore pas.

UniversFreebox indique que "Des abonnés Free Mobile lancent une pétition concernant les problèmes de débit en Ile de France". Cette pétition pour que la situation s'améliore recueille déjà plus de 1500 signatures, redémontrant ainsi qu'il existe un vrai problème.

Problème de débit chez Free Mobile, en Île de France

Fait notable, les débits en dehors de l'Île de France ont l'air très corrects.

Les médias commencent à s'emparer de l'affaire. Ainsi l'expansion titre : Gros problèmes d'accès internet pour les abonnés Free Mobile.

À l'ère des forfaits sans engagement, le zapping vers des FAI moins saturés mais plus chers risque d'avoir du succès.

29sept. 2012

Informatique : des déceptions vers le reset ?

Le processeur Haswall d'Intel : future déception ?

Lors de l'Intel Developer Forum 2012, la quatrième génération des processeurs Core a été en partie dévoilée. C'est notamment le processeur dont le nom de code est Haswell qui a été exhibé.

Malgré l'ajout de superlatifs et de noms de codes exotiques pouvant laisser croire que ce futur processeur pourrait délivrer une puissance de calcul incroyablement plus élevée que ses prédécesseurs, il semble bien qu'il décevra lors de sa sortie en 2013. Tout d'abord parce que ce sera encore une fois un processeur doté de 4 cœurs, avec hyper-threading néanmoins.

Pourtant de nombreux smartphones ont déjà commencé à montrer leurs muscles : c'est en 2012 que l'on a vu des smartphones dotés de processeurs à 4 cœurs. Des processeurs puissants et économes en énergie.

Dans un proche avenir, le coût du Mflop pourrait ne plus être intéressant avec Intel. Une nouvelle concurrence pourrait apparaître rapidement et bousculer le quasi monopole d'Intel qui dure depuis tant d'années.

Windows 8 : le plus grand échec de l'informatique ?

On se souvient d'échecs retentissants chez Microsoft : Windows Millenium, et surtout Windows Vista. On se rappelle aussi des grands succès : Windows XP et Windows 7.

Le futur Windows 8 risque de figurer dans la catégorie des échecs. Ainsi, beaucoup appellent à ne pas migrer Windows vers la version 8. Il faut dire que ce Windows amène beaucoup de contraintes et pas vraiment d'intérêt. Il oblige aussi à se servir d'une interface mal aboutie, et oblige les développeurs à se lancer dans l'apprentissage de nouvelles technologies. Quant-au Windows Store, on comprend bien l'intérêt pour le fabricant, mais ça s'arrête là.

Du coup, allons nous assister dans les prochaines années vers un basculement en faveur d'autres OS, notamment  Android ?

En conclusion : l'informatique bouge rapidement ces temps ci. On risque bien de voir les cartes redistribuées.

20sept. 2012

Free : sérieux problèmes de débit 3G

Après un début un peu chaotique (concernant la voix en 2G et en soirée), Free avait assez rapidement rétabli la situation.

Hélas, la situation est devenue plus qu’inquiétante en Île de France : dans la majeure partie de cette région, la 3G en itinérance est quasiment inutilisable du matin au soir : le débit montant sur le port 80 est proche de 0 (alors que le débit descendant est correct) et même souvent nul, ce qui est catastrophique.

Problème de débit montant chez Free Mobile

Hélas, Free nie officiellement tout problème et parle de cas isolés. Pourtant la situation est manifestement grave. Les langues se délient sur de nombreux forums :

Par ailleurs, UniversFreebox vient de lancer un appel à témoin  qui montre l'ampleur du problème de débit montant sur le port 80 en Île-de-France, en itinérance Orange : http://www.universfreebox.com/article18280.html. Quant-à Freenews, le sujet est connu et suivi de près : Free Mobile : problèmes de connexion data en Ile-de-France. Free va devoir maintenant réagir très vite.

À ce rythme, Sosh va se frotter les mains. Car des smartphones vendus des centaines d'euros qui ne servent qu'à téléphoner, ça ne peut pas durer longtemps. Les freenautes sont indulgents mais jusqu'à un certain point. Pour demander son RIO chez free mobile, il suffit d'appeler gratuitement le 3179 depuis son mobile. En espérant qu'Angélique Berge lise ce billet.

07juil. 2012

Panne géante d'Orange mobile ayant duré plus de 12 heures : on nous prend pour des pigeons

On dit souvent que ça arrive aux meilleurs. Il faut dire qu'Orange se targuait d'être le n°1 dans son domaine :

Panne géante d'Orange mobile ayant duré 12 heures : le numéro 1 restera t'il numéro 1 ?

Hélas,depuis hier 15H et pendant plus de 12 heures consécutives, Orange mobile a broyé du noir. Dans la soirée, la communication d'Orange était réduite au strict minimum :

Panne géante d'Orange mobile ayant duré 12 heures : communication minimale

La communication finale est à peine meilleure, sans être vraiment rassurante puisque l'origine de la panne est annoncée comme inconnue :

Panne géante d'Orange mobile ayant duré 12 heures : le mensonge de la réparation à 0h30. On nous prend pour des pigeons

Mais plus grave, cette communication est mensongère : en effet, il est écrit que : «  Les clients d'Orange, sur tout le territoire, ont rencontré de grandes difficultés pour passer des appels et envoyer des sms entre 15h00 et 00h30. Quant à l'internet mobile, les difficultés ont persisté jusqu’à 03h20, heure du retour à la normale. ».

Or, de mon côté, à 1h16, il m'était encore impossible d'accrocher le réseau Orange en itinérance (même après reboot du téléphone). Donc même après 00h30, impossible de passer des appels et d'envoyer des sms, et je ne parle même pas d'Internet mobile. Ce n'est que bien plus tard que mon téléphone a enfin pu rejoindre le réseau.

La panne géante du réseau Orange mobile se porsuit depuis plus de 10 heures consécutives

Bref, on nous prend encore pour des pigeons.

Panne géante d'Orange mobile ayant duré 12 heures : on nous prend pour des pigeons

Surtout quand « Orange présente ses excuses à tous ses clients pour les conséquences de ce grave incident et travaille à leur indemnisation ». Car quand on est en illimité, on ne voit pas comment on sera indemnisé. Sauf, si par exemple la date de facturation est décalée d'un jour.

06juil. 2012

Panne géante chez Orange mobile avec répercussions sur Free

Une panné géante affecté depuis le milieu de l'après-midi l’opérateur de téléphonie mobile Orange mobile. La panne est étendue chez les opérateurs virtuels et Free pour ceux qui sont en itinérance nationale (la majorité des abonnés).

Pour les abonnés free dans ce cas il est totalement impossible de communiquer : pas de SMS/MMS/Internet/téléphonie tout court...

Panne géante du réseau Orange mobile se répercutant sur Free

Y a t il eu méprise lors de la coupure du Minitel ? Les abonnés du Minitel se sont ils rués sur le réseau Orange au point de provoquer ce gigantesque blackout ?

On se souvient qu'il y a un peu plus d'un mois, le pourvoi en cassation d'Orange (contre une amende mémorable pour des faits d'entente illicite) avait été rejeté.

Plutôt que de se pourvoir en justice pour des faits qui ont porté un grave préjudice à des millions de consommateurs, Orange n'aurait-il pas dû investir dans un meilleur réseau ?

Un ancien pigeon passeé chez Free n'aime pas les pannes d'Orange

Surtout que la panne n'est pas localisée et qu'aucun horaire de reprise de l'activité n'est prévu...

28juin 2012

Rupture du temps le 1er juillet 2012 à 2H

Ce premier juillet 2012, la dernière seconde avant 2 heures du matin durera 2 secondes !
La faute à ces fichues secondes intercalaires que l'on impose d'ajouter pour que le temps UTC (un temps dérivé du temps atomique international TAI, dont dépendent ensuite toutes les heures locales) ne dévie pas par rapport au "temps astronomique" qu'est UT1, lui même dérivé de UT0.

Dit d'une autre manière, on cherche à rectifier les imperfections de la rotation terrestre par rapport au temps incroyablement stable des horloges atomiques qui n'arrêtent pas de gagner en précision. Sans ces rectifications de temps, ce serait midi à 14H, voire en pleine nuit, mais dans quelques millénaires.

Différentes heures dans le monde par l'horloge astronomique de Beauvais

Il faudra donc penser à remettre les horloges à l'heure en ce premier juillet. Et accessoirement, mettre à jour les logiciels de précision. De mon côté, ce sera le cas pour mon générateur d'éphémérides de haute précision, Ephemeridium et mon simulateur d'éclipses de Soleil, Heclium.

Vivement l'arrêt des secondes intercalaires au profit d'une rectification séculaire. Il est temps que le temps s'adapte ! Ce qui devrait arriver en 2015.

Déjà que l'unité astronomique (la distance moyenne Terre-Soleil) risque fort d'être figée par une nouvelle définition lors de la prochaine assemblée générale de l'Union Astronomique Internationale en août 2012. Si c'est retenu, alors :
1 UA=149 597 870 700 m précisément.

19juin 2012

Été 2012 : 20 ou 21 juin ?

Le logiciel Ephemeridium est formel : le solstice d'été 2012 se produira le 20 juin à 23:08:48 (en temps UTC).

Logiciel Ephemeridium - Calcul de la date de l'été 2012

En heure légale française ce sera donc le 21 juin à 01:08:48.

À noter toutefois que la date de l'été (comme des autres saisons) est soumise à un certain nombre de conventions :

  • La longitude écliptique du Soleil est un multiple de pi/2. Mais à ce moment, la latitude écliptique du Soleil n'est pas forcément nulle.
  • Le temps UTC est arbitraire. Si le méridien de Paris avait été choisi en tant que méridien origine à la place du méridien de Greenwich, le temps  UTC aurait été décalé d'une dizaine de minutes.
  • L'été usuel correspond à l'été astronomique. Mais l'été météorologique commence par convention le 1er juin.

19mai 2012

Tick-Tock d'Intel : la roadmap actualisée jusque 2022

Il y a 7 mois, je mettais à jour mon tableau synthétisant les informations importantes des processeurs Intel sortis depuis 2003 jusqu'aux futurs processeurs devant sortir en 2017.

On a désormais des informations sur la série des processeurs Ivy Bridge. Il s'agit surtout d'une énorme déception dont on se demande encore quel est l'intérêt par rapport au prédécesseur Sandy Bridge, mis à part 13 W économisés (TDP limité à 77 W au lieu de 90 W) et un composant graphique restant très insuffisant.

Intel a également communiqué sur l'après 14 nm. Je mets à jour mon tableau en conséquence, même si les process en dessous de 10 nm restent très hypothétiques.

Voici le tableau modifié en conséquence :
Tick
Tock
Code Date Process Surface
du die
Transis-
tors
Dimension
transistors
Tock Pentium 4, 3 GHz
(Northwood)
2003-04-14 130 nm 131 mm² 55 M 1543 nm
Tick Pentium 4, 3 GHz
(Prescott)
2004-T2 90 nm 112 mm² 125 M 947 nm
Tock Pentium D 830
(Smithfield)
2005-05 90 nm 206 mm² 230 M 946 nm
Tick Pentium D 930
(Presler)
2006-04 65 nm 162 mm² 376 M 656 nm
Tock Core 2 duo E6850
(Core/Conroe)
2007-T3 65 nm 143 mm² 291 M 701 nm
Tick Core 2 duo E8400
(Penryn/Wolfdale)
2008-T1 45 nm 107 mm² 410 M 511 nm
Tock Core i7 940
(Nehalem/Bloomfield)
2008-T4 45 nm 263 mm² 731 M 600 nm
Tock Core i7 870
(Nehalem/Lynnfield)
2009-09-08 45 nm 296 mm² 774 M 618 nm
Tick Core i5 650
(Westmere/Clarkdale)
2010-01-07 32 nm 81 mm² 382 M 460 nm
Tock Core i7 2600
(Sandy bridge)
2011-01-09 32 nm 216 mm² 995 M 466 nm
Tick Core I7 3770K
(Ivy bridge)
2012-Q2 22 nm 160 mm²
1400 M
338 nm
Tock (Haswell) 2013 22 nm ? ? 340 nm ?
Tick (Rockwell) 2014 14 nm ? ? 235 nm ?
Tock (Skylake) 2016 14 nm ? ? 235 nm ?
Tick (Skymont)
2017 10 nm ? ? 165 nm ?
Tock ? 2018 10 nm ? ? 165 nm ?
Tick ?
2019
7 nm ? ? 115 nm ?
Tock ? 2020 7 nm ? ? 115 nm ?
Tick ?
2021
5 nm ? ? 80 nm ?
Tock ? 2022 5 nm ? ? 80 nm ?
Finalement, Haswell sera peut-être le processeur tant attendu : 8 cœurs au lieu de 4. D'autant plus que la guerre des processeurs va reprendre avec les processeurs ARM concurrents d'Intel sur le marché Windows.

28avr. 2012

Plugins : la fin imminente d'un calvaire

Les plugins sont présents depuis fort longtemps dans les navigateurs Internet. En premier lieu, Flash. Le plugin Silverlight étant lui tardivement arrivé.

Dotés de sérieux atouts, leurs défauts n'ont cessé de croître. Et la concurrence de solutions alternatives finira enfin par les achever.

Parmi les atouts de ces plugins, citons notamment qu'ils remplissaient des fonctions essentielles dont les navigateurs ont été durablement incapables, telles que l’affichage de graphiques riches et animés, l'interaction avec l'utilisateur, etc.

Le plugin Flash a une renommée certaine dans les cas de plantages (avec tous types de navigateurs) :

Plugin Flash - CrashEt pour qu'il n'y ait pas de jaloux, le même genre crash avec Silverlight :

Plugin Silverlight - Crash

C'est Apple qui avait véritablement lancé les premières attaques contre le plugin Flash en le déclarant trop gourmand de ressources, et généreux en plantages. De plus, l'arrivée inéluctable du HTML5 rendra inutile ce composant sur le long terme. Attention toutefois, certaines fonctionnalités resteront encore longtemps impossibles à réaliser en HTML5 : par exemple, comment accéder à une webcam en HTML5 ? C'est faisable simplement avec Flash, mais reste infaisable en HTML5 (des solutions semblent émerger avec webrtc et d'autres), du moins au cours de ce premier semestre 2012 (en dans tous les cas, le HTML5 reste pour plusieurs années encore une norme en cours de développement). Comme beaucoup de nouveautés, beaucoup trop d'espoirs sont misés dessus.

Dans tous les cas, Adobe a fini à ne plus croire en son composant Flash et va finir par l'achever :

Il restera bien sûr l'environnement AIR pour prendre un peu le relai de Flash, notamment sur les mobiles. Mais la cible est différente. Flash était devenu incontournable pour afficher des publicités et faire des petits jeux sans ambition sur des pages HTML. C'est bientôt terminé. Pour le meilleur et pour le pire.

27janv. 2012

Free mobile : bilan et petits soucis

Au bout de 2 semaines d'utilisation faisons un bilan de la situation sur les problèmes rencontrés avec le réseau Free mobile (les vrais problèmes, pas des problèmes inventés mis en épingle par des propagandistes) :

  • Déchargement plus rapide de la batterie. C'est en fait un problème à confirmer. 2 explications possibles si c'est confirmé : un usage plus intensif du téléphone puisque l'offre permet des usages nettement plus importants qu'avant l'arrivée du trublion. Autre explication avancée, l'itinérance : le téléphone chercherait davantage des antennes du réseau Free et consommerait davantage.
  • Plantages de la 3G nécessitant le reboot du téléphone. Il semblerait que passer en mode avion puis revenir en mode normal résolve le problème. Sinon, obligation de faire un reset du téléphone ce qui est encore plus long. Là encore, le problème viendrait de l'itinérance 3G mal gérée par une majorité de téléphones.

Ces 2 problèmes ont évidemment vocation à se restreindre (disparaître ?) dans l'avenir grâce à un réseau plus dense d'une part et des téléphones supportant nettement mieux l'itinérance nationale d'autre part.

À noter un autre problème indépendant de Free mobile : la couverture nationale en 3G d'Orange. On regrettera qu'elle soit soit encore incomplète.

Car n'en déplaise aux pleureuses concertant la couverture de Free mobile, il faut aussi se pencher sur la couverture du réseau d'Orange. Or, on ne peut passer sous silence que les opérateurs de téléphonie qui avaient a priori investi massivement dans le réseau, le bilan du 21 août 2009 était bien triste selon l'ARCEP :

« Orange France et SFR couvraient respectivement 84% et 74% de la population.
Ces taux sont inférieurs aux obligations de déploiement inscrits dans leurs autorisations et résultant des engagements pris lors de l’appel à candidatures. Orange France et SFR ont en conséquence été mis en demeure de respecter leurs obligations de couverture.
»

Abonné à la 3G à cette époque, j'étais bien un pigeon.

Un pigeon avant d'aller chez free

À l'opposé, on remarquera que l'ARCEP avait annoncé le 13 décembre 2011 que Free avait respecté son premier engagement de couverture mobile 3G (27% de la population requis au plus tard le 12 janvier 2012).

Enfin, on attend de savoir ce qu'il en est concernant les nouvelles obligations de couverture 3G devant être respectées par Orange et SFR. Selon l'ARCEP, Orange et SFR sont censé couvrir au moins 98% de la population en couverture mobile 3G au 31 décembre 2011...

Enfin, il serait souhaitable que la loi soit respectée concernant la portabilité du numéro. Les délais vont dépasser les 2 semaines ! La loi exige pourtant un délai maximal de portabilité à 3 jours, et encore, l'Europe voulait une journée au plus.

26janv. 2012

Free mobile : l'accès modem fonctionne

C'était une des promesses de Free Mobile : Internet, tout Internet, y compris le peer to peer, les mails, la vidéo, etc. et surtout le mode modem. Ce n'est certes pas une nouveauté de proposer ce mode modem, mais Free Mobile est allé bien au-delà de ce que faisait tous les autres acteurs (3 Go de fair use).

Reste à tester. Équipement à disposition : un téléphone HTC Touch HD tournant sur le regretté Windows Mobile 6.1. Et de l'autre côté une tablette tournant sous Windows 7 64 bits souhaitant disposer d'Internet.

Il faut relier les 2 appareils, par exemple en USB et utiliser sur la tablette Windows Mobile Device Center (regretté lui aussi) qui s'installe parfaitement sous Windows 7 64 bits ; les drivers pour le téléphone sont également disponibles en téléchargement.

Il est alors possible d'avoir le mode modem directement sans passer par ActiveSync, mais via configuration ; ou d'utiliser un programme auxiliaire tel que PdaNet qui simplifie le partage.

L'écran du téléphone montre que le téléphone est bien connecté via Free (enfin en itinérance Orange) en HSDPA :

Connexion free mobile 3G d'un téléphone  Windows Mobile 6.1 redistribuée sur une tablette Windows 7 64 bits

De l'autre côté, sur la tablette, on voit que la tablette se goinfre d'Internet depuis le mode modem :

Connexion Internet sur une tablette Windows 7 64 bits distribuée depuis une liaison free mobile 3G d'un téléphone  Windows Mobile 6.1

Merci Free Mobile, et vivement des antennes partout en France afin de limiter l'itinérance.

16janv. 2012

Free mobile : réussi !

Free mobile a tenu ses engagements, ça fonctionne en temps et en heure en 2G (appels et réception), en 3G (Internet est même plus rapide qu'avec mon ancien opérateur), SMS, mails, etc.

Étape 1 - Votre commande a été validée.
Étape 2 - Votre carte SIM a été expédiée.
Étape 3 - Votre ligne est activée.

Toutefois :

  • Il est nécessaire d'opérer une configuration du mobile pour la 3G (sauf si mobile acheté chez Free), pas forcément à la portée de la mamie du Cantal (surtout si le mobile est un Windows Mobile 6.1...)
  • Autoriser l'itinérance est indispensable, mais vivement le déploiement du réseau terminé pour ne dépendre que du réseau Free

À noter dans la source des en-têtes des messages envoyés via Free mobile, une référence aux désormais célèbres romanichels :
Received: from Inbox (37-8-177-61.romanichel.net. [37.8.177.61])

Au revoir le pigeon

Au revoir le pigeon. D'ailleurs, il semble que la migration des pigeons soit très importante : 8 français sur 10 ont l'intention de souscrire aux offres de Free mobile. La condamnation record de 2005 confirmée en appel en 2009 (Le cartel des opérateurs mobiles de nouveau condamné) n'a pas dû arranger le choses.

15janv. 2012

Téléphones mobiles : carte SIM fonctionnelle

Free mobile est à l'heure comme prévu et tient ses promesses :

Carte SIM Free Mobile - La fin des pigeons

Tout est donc opérationnel pour le transfert d'opérateur. Il restera à étudier les nombreuses nouvelles possibilités...

- page 2 de 8 -