Dans un billet que je publiais il y a bientôt 3 ans concernant l'allongement de la durée de vie de son PC en jouant sur les logiciels, j'écrivais en conclusion : « Le pouvoir des logiciels est considérable. Ils contribuent largement à l'augmentation de la durée de vie des machines ». C'est plus vrai que jamais. De ce fait, savoir choisir et/ou changer de logiciels permet de maintenir son matériel à un haut niveau de performance.

Ce nouveau billet s'attaque de nouveau au problème logiciel au travers d'exemples concrets sur le cas des logiciels évidemment les plus répandus : l'anti-virus et le navigateur. Et s'attaque au cas des logiciels cachés.

Anti-virus

Prenons le cas de l'anti-virus de Microsoft : Microsoft Security Essentials. S'il a d'indiscutables qualités en terme de détection, il souffre néanmoins d'un défaut majeur : il est CPUvore. Sur une configuration un peu limite, un utilisateur lambda choisirait à coup sûr de changer de matériel pour quelque chose de plus performant à cause de cet anti-virus. En creusant un peu les choses, et en cherchant sur Internet : "Microsoft Security Essentials high CPU usage", Google trouve plus de vingt millions de résultats, ce qui est considérable. Le même genre de recherche sur l'anti-virus Avast ("Avast high CPU usage") renvoie moins de cent mille résultats. Dans le cas de l'anti-virus de Microsoft, certains ont trouvé la parade pour le rendre moins consommateur. Mais depuis tant d'années, ce problème aurait dû être résolu.

Microsoft Security Essentials, l'anti-virus CPUvore

Cela illustre bien qu'un simple anti-virus doit être choisi avec précaution afin de ne pas anéantir inutilement la puissance de sa machine. Et il faut aussi penser à sanctionner les mauvais logiciels  : Microsoft Security Essentials ne doit pas être installé ou doit être désinstallé. Avast est de toute manière infiniment meilleur en terme de consommation de ressources (CPU, mémoire, disque, réseau, fonctionnalités additionnelles, etc.). D'autres anti-virus peuvent être également une bonne alternative.

Navigateur

Autre cas concret important : le navigateur. Il existe beaucoup de légendes sur le sujet : Firefox est gourmand en mémoire, Chrome est le plus rapide, Internet Explorer est encore plus rapide (peut-être même plus rapide que les neutrinos supraluminiques), etc. Il n'existe en fait pas de vérité unique car les valeurs mesurées (consommation de mémoire, vitesse) vont dépendre des machines qui vont faire tourner les navigateurs.

Si les 4 grands navigateurs (Firefox 20+, Chrome 30+, Opera 18+, Internet Explorer 10+) ont fait d'importants progrès ces dernières années, il y a tout de même des disparités notables.
Et je ne peux que constater que :

  • Internet Explorer 11 rame incroyablement quand le navigateur n'est pas rechargé très fréquemment (chaque jour). À l'inverse Firefox reste réactif de manière raisonnable même s'il reste ouvert plus d'un mois avec une centaines d'onglets
  • Il est difficile d'ouvrir plusieurs dizaines d'onglets avec Internet Explorer 11
  • Les dernières versions de Chrome et Internet Explorer ont une tendance diabolique à surconsommer de la mémoire lorsque l'on ouvre plusieurs onglets. En tout cas, bien davantage que Firefox, à URL identiques
  • Chrome a tendance à se mettre à jour n'importe quand et consomme alors d'importantes ressources

Firefox reste ainsi largement supérieur aux autres navigateurs, surtout grâce à sa sobriété de consommation de CPU et de mémoire, et grâce à son impressionnante bibliothèque d'extensions. Mais la concurrence a du bon, et utiliser les 4 navigateurs au quotidien ne fait pas de mal.

Enfin, la technique importante pour optimiser son navigateur, c'est de réduire les extensions supplémentaires (supprimer Firebug sous Firefox par exemple, mais conserver AdBlock+), n'accepter aucune barre d'extension, supprimer l'essentiel des plugins (d'ailleurs, vivement que l'on puisse vraiment se séparer de ce fichu Flash), et supprimer tout autre module (notamment sous Internet Explorer). Avec tous ces conseils, le surf sur Internet devient plus agréable pour soi et pour sa machine.

Internet Explorer 11 : penser à désactiver un maximum d'extensions, barres d'outils, accélérateurs, etc.

Logiciels et pratiques discutables

Certains logiciels s'installent dans le dos des utilisateurs. Ainsi, on trouve très souvent des "logiciels gratuits" proposés pendant l'installation d'autres logiciels. Il serait normal que ces logiciels supplémentaires soient décochés par défaut.

Par ailleurs, on trouve aussi des logiciels espion, genre ceux de Flexera :

Dossiers des applications "espion" FlexNet et Macrovision de Flexera dans C:\Programdata

Flexera indique sur son site Web (http://www.flexerasoftware.com/products/entitlement-management/flexnet-connect/) que ces outils permettent de pister l'usage des logiciels pour tous les utilisateurs. Ça fait froid dans le dos. En plus, ces outils de flicage s'installent dans le dossier C:\Programdata qui correspond au dossier spécial CSIDL_COMMON_APPDATA. La documentation MSDN indique que ce dossier est réservé aux données partagées. Ce n'est donc pas un dossier où on devrait y trouver des applications. Il faut réagir : bloquer ces applications à coup de Firewall, voire les supprimer. Car en les surveillant un peu, on découvre qu'elles consomment des ressources (CPU, mémoire, disque, réseau). En plus, qu'en pense la CNIL ? Comment puis-je exercer mes droits dans ces conditions de camouflage ?

Conclusion

Ainsi, faire attention aux logiciels que l'on installe permet vraiment de faire durer son PC plus longtemps. Une machine même modeste avec de bons logiciels sera toujours meilleure qu'une machine de puissance moyenne mais équipée de mauvais logiciels, fussent-ils peu nombreux.