Microsoft a beau avoir connu des succès planétaires tels que Windows 95, Office 2007/2010 ou encore Windows 7, Microsoft compte aussi à son actif quantité d'échecs retentissants.

Ainsi, parmi ces échecs, on se souvient notamment de : Windows Millenium, baladeurs Zune, Windows Vista, Windows Mobile, etc.

Dernier échec en date : la suite Microsoft Expression est morte. Microsoft vient en effet d'annoncer la fin de cette suite, et notamment le sous-produit Web Expression Designer.

On peut ensuite s'interroger sur les produits les plus récents de Microsoft.

Par exemple, les multiples problèmes de migration de Windows Phone 7.x vers Windows Phone 7.y, sans parler de l'absence de migration vers Windows Phone 8.

Autre exemple, Windows RT : il s'agit manifestement d'un Windows à part qui ne bénéficie pas de la compatibilité avec les millions d'application x86 et x64 existantes. Généralement vendu très cher (par rapport à la concurrence, notamment Android) pour le marché des tablettes, on peut anticiper un échec sans trop de risque.

Quant-à Windows 8, il est maintenant clair que ce système d'exploitation fera nettement moins bien que son prédécesseur. Ce système est manifestement trop orienté tablette ce qui pénalise les usages hors tablette et sans vraiment apporter de gain par ailleurs. Espérons que les successeurs de Windows 8 rattrapent le coup.Écran de démarrage Windows 8 (source : Wikipedia - http://upload.wikimedia.org/wikipedia/de/5/5a/Windows_8_Startbildschirm.png)