Les plugins sont présents depuis fort longtemps dans les navigateurs Internet. En premier lieu, Flash. Le plugin Silverlight étant lui tardivement arrivé.

Dotés de sérieux atouts, leurs défauts n'ont cessé de croître. Et la concurrence de solutions alternatives finira enfin par les achever.

Parmi les atouts de ces plugins, citons notamment qu'ils remplissaient des fonctions essentielles dont les navigateurs ont été durablement incapables, telles que l’affichage de graphiques riches et animés, l'interaction avec l'utilisateur, etc.

Le plugin Flash a une renommée certaine dans les cas de plantages (avec tous types de navigateurs) :

Plugin Flash - CrashEt pour qu'il n'y ait pas de jaloux, le même genre crash avec Silverlight :

Plugin Silverlight - Crash

C'est Apple qui avait véritablement lancé les premières attaques contre le plugin Flash en le déclarant trop gourmand de ressources, et généreux en plantages. De plus, l'arrivée inéluctable du HTML5 rendra inutile ce composant sur le long terme. Attention toutefois, certaines fonctionnalités resteront encore longtemps impossibles à réaliser en HTML5 : par exemple, comment accéder à une webcam en HTML5 ? C'est faisable simplement avec Flash, mais reste infaisable en HTML5 (des solutions semblent émerger avec webrtc et d'autres), du moins au cours de ce premier semestre 2012 (en dans tous les cas, le HTML5 reste pour plusieurs années encore une norme en cours de développement). Comme beaucoup de nouveautés, beaucoup trop d'espoirs sont misés dessus.

Dans tous les cas, Adobe a fini à ne plus croire en son composant Flash et va finir par l'achever :

Il restera bien sûr l'environnement AIR pour prendre un peu le relai de Flash, notamment sur les mobiles. Mais la cible est différente. Flash était devenu incontournable pour afficher des publicités et faire des petits jeux sans ambition sur des pages HTML. C'est bientôt terminé. Pour le meilleur et pour le pire.