Comme je l'indiquais dans un précédent billet, la bonne façon de programmer un plugin pour Firefox et Chrome, c'est d'utiliser la bibliothèque NPAPI, ou plutôt son extension NpRuntime apparue fin 2004. Ce n'est pas simple, c'est peu documenté, les exemples et tutoriels ne pullulent pas.

Fin mars, on apprenait que Google, Adobe et Mozilla travaillaient sur le successeur de NPAPI : PlatformIndependentNPAPI. C'est une petite révolution qui risque de rendre encore plus difficile la création de plugins. D'autant plus que l'on ignore pour le moment quand cette nouvelle API sera supportée par les navigateurs et quand l'ancienne API ne sera plus fonctionnelle.

Et pour couronner le tout, on apprend que le plugin Adobe Flash bénéficiera d'un traitement de faveur au sein du navigateur Google Chrome. C'est dommageable et cela donne à réfléchir s'il faut se passer de ce navigateur.

Seul lot de consolation : les travaux d'isolation des plugins dans les navigateurs. Les noms de code Lorentz et Electrolysis en sont la concrétisation.