Il y a un mois, Intel annonçait indirectement quelques informations sur le prolongement de la célèbre « loi de Moore » : les 3 prochaines générations semblent acquises. On devrait donc bien voir des processeurs gravés en 16 nm accueillant entre 16 et 32 cœurs (soit a priori 32/64 cœurs logiques) dès 2015 (contre 45 nm et 4 cœurs physiques actuellement). Dans 6 ans, les processeurs resteraient fabriqués avec des technologies similaires à celles actuelles.

La rupture technologique semble inévitable pour aller encore plus loin. De nouveaux matériaux sont nécessaires. De nouveaux procédés de fabrication sont également nécessaires. La prolongation de la « loi de Moore jusqu'en 2022 » n'est pas du tout acquise.

En tout cas, la progression des performances de l'électronique à un rythme géométrique (facteur 2 tous les 2 ans en moyenne) arrive rapidement à sa fin. Dans quelques années seulement, ces gains de performance ne seront plus que des grappillages. Ce sera la fin d'une étape qui dure depuis un peu plus de 50 ans.