L'astéroïde Junon passe ces jours-ci à l'opposition, c'est-à-dire au moment lu plus propice pour l'observer. De plus, des conditions d'observation aussi favorables ne se reproduiront pas avant novembre 2018.

Ainsi, Junon est à portée de jumelles. Avec une magnitude inférieure à 8 et une hauteur supérieure à 30°, il n'y a aucune difficulté particulière. De plus, pas de Lune gênante ; seul Jupiter scintille d'un blanc perçant dans la nuit à quelques dizaines de degrés plus à l'ouest.

Mon planétarium préféré, Stellarium, me fournit une carte de champ de Junon, avec Uranus en bonus :

Résultat : aucun problème pour identifier 20, 24, 27, 29, 30, 33 Psc ainsi qu'Uranus, très brillante. Avec un peu plus de temps, les étoiles HIP118286 (m:7,10), HIP118298 (m:6,50), HIP840 (m:5,80), HIP44 (m:7,90), HIP118141 (m:8,10),  apparaissent de manière indiscutable.

Mais aucune trace de Junon dont la magnitude estimée par Stellarium est de 7,65 seulement. Comment cet astéroïde peut donc m'échapper ?

Finalement, c'est l'IMCCE qui me donne la réponse :

#############################################################
                      EPHEMERIDES DES CORPS DU SYSTEME SOLAIRE  
#############################################################
Asteroide      3 Juno
Source : integration numerique
Theorie planetaire INPOP06
Coordonnees Apparentes (equateur vrai ; equinoxe de la date)
Centre du repere : topocentre : MONTDIDIER
  0 h 10 m 20.000 s E ; 49 d 38 ' 60.000 " N ;    0.00 m
Coordonnees equatoriales (R.A, Dec.)
#############################################################
Date UTC              R.A            Dec.        Distance     V.Mag
           h m s    h  m  s        o  '  "       ua.
26/9/2009  2:4:0   23 56 45.27 -04 53 34.19   1.200328426  7.69
#############################################################

Ainsi, la position de Junon entre Stellarium et l'IMCCE diffère de plus d'une minute en ascension droite et d'environ 8 minutes d'arc en déclinaison. Je ne regardais donc pas à la bonne position, Stellarium m'a trahi.