Certes, Outlook Express est condamné à disparaître. Dans Windows Vista, il a même déjà disparu. Mais Windows XP n'est pas mort, loin de là. Or, le client de messagerie fourni avec XP, c'est Outlook Express. On trouvait déjà ce client de messagerie dans Windows 95 OSR2. Bref, 13 ans de bons et loyaux services ne pourront pas être effacés d'un coup de super opération marketing. Tout ça pour dire qu'Outlook Express a été un fidèle serviteur et qu'il le restera au cours des années à venir.

Mais, même de nos jours, on trouve encore des bugs affectant Outlook Express. Ainsi, un beau jour, vous n'arrivez plus à ouvrir un seul courrier électronique. Le CPU monte à 100% pendant de longues secondes sans succès. Comme dans la majorité des cas, on découvre l'origine du problème en s'aidant du fantastique FileMon. En effet, on s'aperçoit qu'Outlook Express piétine en tentant d'accéder à des milliers de fichiers MBK*.TMP dans le dossier temporaire de l'utilisateur. Dans mon cas précis, c'est même 65535 fichiers qui étaient présents. L'explorateur Windows est bien incapable d'effacer ces fichiers quand ils sont exactement autant (une légende dit que 65535 vaut 13 dans une base particulière). Il suffit de sortir les balles en argent (DOS), et la bête (les milliers de fichiers TMP de taille nulle) succombe enfin. Dorénavant, tout fonctionne parfaitement de nouveau.

Toutes les opérations que vous auriez pu tenter (supprimer les identités, restaurer les fichiers DBX, installer des outils payants annoncés comme miraculeux, etc. sont ainsi parfaitement inutiles).

Le médecin légiste nous expliquera qu'Outlook Express a parfois la fâcheuse manie de créer un fichier MBK*.TMP de taille nulle dans le dossier temporaire de l'utilisateur à chaque fois qu'un nouveau message était ouvert.

Ainsi, un peu de surveillance et de maintenance système effectuées de manière régulière peuvent permettre d'éviter bien des problèmes ardus.