Blog de Ludovic Baillet

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

26déc.

Le film "Seul sur Mars", meilleur que Sharknado ?

Attention SPOILER.

Le film "Seul sur Mars" a rencontré un grand succès. Peu avant lui, deux autres films sur l'exploration spatiale ont aussi connu un beau succès : Gravity et Interstellar. Ensemble, ces trois films ont en commun des hommes/femmes éloignés de leur Terre et en lutte pour leur survie dans un milieu qui leur est particulièrement hostile. Ils font tous preuve d’ingéniosité, de courage et de détermination pour revenir vivant parmi les leurs. Chaque film qui sort est l'occasion d'annoncer qu'il est plus réaliste que son prédécesseur, que tout a été super bien simulé, que la production a été aidée par les meilleurs spécialistes, etc. Les comparaisons s'emballent dans les médias et "Seul sur Mars" est déclaré par les médias le plus réaliste.

Bien que sympathique à voir, il est en fait difficile de trouver des scènes réalistes dans "Seul sur Mars". Il collectionne les erreurs comme les mots dans un dictionnaire.

En voici une petite compilation non exhaustive :

  • Les tempêtes qui font voler les objets et les personnages. Digne de la trilogie Sharknado où des tornades happent des requins en plein océan pour les envoyer dévorer de braves Américains. Encore que dans Sharknado, c'est pas mal fichu alors que dans "Seul sur Mars", c'est plutôt bâclé. Et en prime, le sable martien n'accroche pas : les combinaisons restent désespérément propres. Une prouesse technologique !
    En fait la pression sur Mars est tellement faible (610 Pascal sur Mars contre 101325 Pascal sur Terre) que le vent martien est bien incapable de soulever le moindre objet même léger. Tout au plus quelques légers grains de sable.
  • Dans le film, le Soleil vu depuis Mars apparaît rougeoyant. C'est une erreur. En effet, de nombreux robots ont réalisé cette photo, et le Soleil vu depuis Mars apparaît bleuté.
  • Les "marsonautes" portent des combinaison souples que l'on peut enfiler simplement. Hélas, la pression est tellement faible sur Mars qu'avec ce genre de tenue les combinaisons ressembleraient à des ballons de baudruche. Dans la réalité, il faudrait posséder des combinaisons davantage rigides. Et dans le monde réel, une combinaison spatiale, ça prend énormément de temps à être enfilée.
  • Une vingtaine de panneaux solaires pour alimenter la base. Très insuffisant d'autant plus que sur Mars l'énergie solaire par unité de surface est réduite de 57% du fait que Mars se promène plus loin du Soleil que la Terre.
  • Les pneus en caoutchouc du camion : choix inédit. En effet, le sol de Mars est très oxydant. Et avec des variations de température oscillant généralement entre -90°C et -25°C, il faut un matériau particulier. Tous les robots roulant sur Mars ont toujours utilisé des roues en métal avec éventuellement une suspension. Ce serait un choix logique de poursuivre dans cette voie.
  • Le vaisseau de transit et la base martienne est rempli de vide. C'est aberrant. Dans l'espace, la masse et le volume transportés comptent énormément. On cherche à optimiser l'espace. Du coup, le film perd direct en crédibilité.
  • Le vaisseau de transit possède un module en rotation par rapport à d'autres modules. C'est impensable. Des vaisseaux en rotation, on en trouve aussi dans Interstellar ou dans le merveilleux film "2001, l'odyssée de l'espace". Néanmoins, dans ce dernier, c'est tout le vaisseau qui est en rotation. Quel est l'intérêt d'avoir un vaisseau partiellement en rotation ? Aucun, si ce n'est de complexifier le vaisseau et de le rendre impossible à construire : comment assurer l'étanchéité au niveau des pièces en mouvement ? Impossible !
  • La vitesse de rotation est insuffisante pour simuler une pesanteur terrestre. En effet, le module en rotation tourne à environ un tour en 30 secondes. Et les astronautes dans ce module sont à environ 15 mètres du centre de la rotation. Or, l'accélération normale d'un mouvement circulaire uniforme vaudrait dans ces conditions environ 0,66 m/s², soit 0,067 g, ou encore environ 1/15e de g. En fait, pour un bras de 15 mètres de long, il faudrait assurer une vitesse de rotation de d'un tour toutes les 7,5 secondes, soit 4 fois plus vite que dans le film.
  • Le vaisseau de transit possède quelques panneaux solaires. Hélas, ils ne sont pas orientés vers le Soleil. C'est pour l'esthétique ?
  • Dans la grand salle du vaisseau de transit, les astronautes s'offrent un petit rafraichissement dans des verres en verre au logo de la NASA avec assiette en porcelaine, sans oublier la salière et la poudrière probablement en verre également. Impossible de voir ça dans l'espace. Sans parler des éviers et autres four à micro ondes. On n'est pas sur Terre !
  • En vue de ralentir le vaisseau de transit, l'équipe d’astronautes décide de créer une explosion dans le module avant. À part disloquer le vaisseau en créant un choc sur la structure qui n'est pas prévue pour, on ne voit pas bien l'intérêt. D'autant plus que le vaisseau semble doté de multiples tuyères pour assurer les corrections de trajectoire. Notamment la tuyère arrière qui expulse une étonnante et imposante lumière bleutée.
  • Les astronautes passent au final 4 ans dans l'espace, ce qui est terriblement long. Les effets néfastes sont certes limités grâce à la gravité artificielle (du moins si elle fonctionnait vraiment), mais quid du rayonnement cosmique, voire des éruptions solaires, ainsi que de l'aspect psychologique pour un groupe de personnes dans un endroit ultra confiné ?
  • Le vaisseau de transit est gigantesque et même quasiment impossible à construire. En effet, il doit forcément être assemblé en orbite, aucune fusée ne pouvant envoyer un si grand vaisseau directement. Le coup de construction et d'assemblage d'un tel monstre risquent de représenter un budget en centaines de milliards de dollars. Il y a des solutions plus économiques, mais le vaisseau sera nettement plus compact.
  • Une géologie incompatible : tous les vaisseaux martiens apparaissent dans des zones montagneuses très escarpées. Or aucune mission n'est envoyée dans ce genre d'endroit. C'est d'autant plus vrai quand on regarde Matt Damon déterrer Pathfinder et son rover Sojourner : le réalisateur n'a même pas pris la peine de reproduire l’environnement réel de cette mission qui avait pourtant été photographié sous tous les angles possibles.
  • Le héros bien que seul et en danger permanent se permet de faire sans cesse des blagues. L'aspect psychologique est à revoir. Il aurait fallu s'inspirer de Gravity.

Lever de Soleil sur Mars [Origine=https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/68/MarsSunset_losslesscrop.jpg]Lever de Soleil sur Mars photographié par Spirit en 2005.
Le Soleil doit être bleuté, pas rougeoyant.

À la décharge de "Seul sur Mars", il s'agit d'un film et non d'un documentaire. Et le scénario reste malgré tout plus réaliste que dans les films "Mission to Mars", "Planète rouge" ou encore "The Last Days on Mars". Et sans évoquer d'autres films tels que "Total Recall", "Mars Attacks!", "Ghosts of Mars", "Doom", "Watchmen", "John Carter", etc. La marge de progression reste cependant largement perfectible.

21avr.

astronomie.baillet.org compatible mobile

Google avait menacé, Google s'exécute : les sites non prévus pour les mobiles seront sanctionnés lors d'une recherche sur un mobile. L'un de mes précédents billets concernait directement cette nouveauté : devoir migrer mes sites pour qu'ils soient compatibles avec les mobiles.

Ce travail est maintenant achevé à temps pour mon site d'astronomie : astronomie.baillet.org.

Notamment, tous les calculs d'éphémérides, la présentation de mes logiciels d'astronomie sont maintenant directement accessibles simplement sur un smartphone sans devoir zoomer/dézoomer. Cela fonctionne également avec la page dédiée aux éphémérides des satellites galiléens de Jupiter :

astronomie.baillet.org est compatible avec les mobiles

Par ailleurs, cette page permet d'identifier les 4 principaux satellites de Jupiter que l'on peut prendre en photo via un simple appareil photo (sur trépied). Exemple de Jupiter photographiée le 31 mai 2014 vers 22H17 (photo sans trucage) :

Jupiter via un réflex le 31 mai 2014

On distingue sans problème les 4 satellites galiléens alignés sur la planète.

Ma page dédiée aux satellites galiléens les identifie sans problème (de gauche à droite : Callisto, Ganymède, Io et Europe) :

Jupiter via astronomie.baillet.org le 31 mai 2014

11mai

En France, combien de jours fériés tombent en semaine, en moyenne ?

Selon le site gouvernemental service-public.fr, il existe 11 jours fériés en France (même si le cas du lundi de Pentecôte est particulier). Il existe aussi quelques particularités dans certaines professions ou certains départements (Alsace, etc.). Dans ce billet, on ne traitera que du cas général.

Voici la liste officielle des 11 jours fériés :

  • 1er janvier,
  • Lundi de Pâques,
  • 1er mai,
  • 8 mai,
  • Jeudi de l'Ascension,
  • Lundi de Pentecôte,
  • 14 juillet,
  • 15 août,
  • 1er novembre,
  • 11 novembre,
  • 25 décembre.

Certains jours fériés tombent mécaniquement en semaine (lundi de Pâques, jeudi de l'Ascension, lundi de Pentecôte). Les 8 autres jours peuvent tomber n'importe quel jour de la semaine. Et par ailleurs, certains jours fériés mobiles peuvent tomber exactement le même jour qu'un jour férié à date fixe. Du coup, le nombre moyen de jours fériés tombant en semaine est forcément inférieur au nombre de jours fériés. Mais combien ?

Faisons une estimation sur le 21e siècle, donc calculons les jours fériés pour les années de 2001 à 2100 (en supposant que la législation n'évolue pas, ce qui est loin d'être garanti).

Ma page http://astronomie.baillet.org/ephemerides/fetes.php permet de calculer ces jours fériés pour n'importe quelle année. Moyennant quelques adaptations, il est facile d'automatiser le calcul sur 1 siècle.

Distribution des jours fériés par jour de la semaine au 21e siècle

Sur 1100 jours possibles (11 jours par an sur une période de 100 ans), on détermine le nombre d'occurrences de chaque jour de la semaine. Évidemment, avec le lundi de Pâques et le lundi de Pentecôte, le lundi sort favorisé (311 occurrences). Sur la deuxième marche du podium, le jeudi qui bénéficie du jeudi de l'ascension, avec 218 occurrences.

Viennent ensuite le samedi (116), le mardi (116), le dimanche (114), le mercredi (113) puis le vendredi (112).

On pourrait conclure précipitamment que le nombre moyen de jours fériés tombant en semaine est égal à 870/100 (870=1100-116-114), soit exactement 8,7 jours par an.

Cependant, il ne faut pas oublier que le jeudi de l'ascension peut tomber un 1er mai (c'est arrivé en 2008)  ou que l'ascension peut tomber un 8 mai (c'est prévu d'arriver 4 fois au 21e siècle : en 2059, 2070, 2081 et 2092). À noter que le lundi de pentecôte ne peut lui jamais entrer en collision avec le 1er ou le 8 mai puisqu'il peut au plus tôt tomber exceptionnellement un 10 mai (si Pâques tombe un 22 mars).

Donc, en France, le nombre de jours fériés uniques moyen tombant en semaine est égal à 865/100, soit exactement 8,65 jours. On devrait d'ailleurs y soustraire 1 jour suite à la création de la journée de solidarité en 2004. Soit au final 7,65 jours fériés par an en moyenne en France (jours non travaillés mais rémunérés).

10janv.

Merci free

Un an après son démarrage en fanfare, Free Mobile a incontestablement réussi son pari.

La révolution est là : de l'illimité aussi bien dans les usages (téléphone, sms, mms, internet) que dans les connexions (protocoles, mode modem, etc.) à un tarif raisonnable.

Seuls quelques esprits chagrins pourraient contester ce bilan. Les mêmes qui oublient que des opérateurs avaient été mis en demeure dans le passé de respecter des engagements non tenus. Et qu'un certain cartel des opérateurs mobiles avait été condamné en appel.

Un pigeon s'envole - Envol réussi pour Free

Les problèmes de débit 3G continuent de se résorber, même s'il reste encore une bonne marge de progression. Quant-à la 4G, il est clair qu'elle restera inutile encore longtemps (à part pour ceux qui veulent consommer leur forfait en un temps record : 5 Go à 100 Mb/s se consomment en moins de 7 minutes).

Merci free !

09nov.

Free mobile : leeeeeeeeeeeeeeeeeeente amélioration

Malgré le silence pesant de Free concernant la situation de la 3G (notamment en région parisienne), plusieurs médias se sont emparés de l'affaire. Il faut dire que la 3G chez Free en itinérance mobile était quasiment inutilisable :

De mon côté, aux heures de pointe, la situation s'améliore légèrement : ça reste lent (digne de la 1.5G), mais les ruptures d'accès 3G restent limitées et d'une durée assez courte, et le débit montant reste incroyablement faible. Mais le surf reste possible :
Problème de débit chez Free Mobile : légère amélioration

Il semblerait néanmoins que les capacités l'interconnexion entre Free et Orange n'ont pas évolué. Pour réaliser cette amélioration tout en accueillant davantage d'abonnés, Free aurait décidé d'appliquer une qualité de service en bridant certains fichiers multimédia : « Free Mobile bride le réseau : adieu MP3, AVI, OGG ». Free aurait même joué sur le très populaire outil DegroupTest permettant d'avoir une estimation du débit : « Les tests de débit Degrouptest seraient priorisés chez Free Mobile en itinérance »

Et comme si ça ne suffisait pas, la situation est également très mauvaise en Internet fixe (et a fortiori en mobile) concernant l'accès à plusieurs sites très fréquentés, dont YouTube.

Du coup, l'image de chevalier blanc que Free véhiculait se ternit quelque peu :

Au moins on finit par apprendre dans « J’ai plus Free, j’ai tout compris » que les problèmes d'accès sur YouTube seraient en cours de résolution, selon Free. Et toujours grâce aux bras de fer médiatiques, on apprend que « selon Free Mobile, il y aura un nombre d’antennes suffisant à Paris d’ici 3 à 4 mois », ce qui devrait améliorer la situation globalement pour la région parisienne. Mais, est-ce que ce sera suffisant ?

Enfin, au rang des aberrations, on peut être choqué par cette étude parlementaire : « Les députés vont étudier les conséquences de l'arrivée de Free Mobile », qui semble s'orienter vers le fait que Free serait responsable de conséquences négatives en ayant diminué les prix de la téléphonie mobile. Mais cette étude est-elle bien raisonnable quand les mêmes parlementaires bénéficient de forfaits mobiles à un prix défiant toute concurrence ? Lire : « Un forfait mobile en or pour les députés ».

29sept.

Free mobile : on n'a pas tout compris

La situation des abonnés de Free mobile en Île de France ne s'améliore pas.

UniversFreebox indique que "Des abonnés Free Mobile lancent une pétition concernant les problèmes de débit en Ile de France". Cette pétition pour que la situation s'améliore recueille déjà plus de 1500 signatures, redémontrant ainsi qu'il existe un vrai problème.

Problème de débit chez Free Mobile, en Île de France

Fait notable, les débits en dehors de l'Île de France ont l'air très corrects.

Les médias commencent à s'emparer de l'affaire. Ainsi l'expansion titre : Gros problèmes d'accès internet pour les abonnés Free Mobile.

À l'ère des forfaits sans engagement, le zapping vers des FAI moins saturés mais plus chers risque d'avoir du succès.

20sept.

Free : sérieux problèmes de débit 3G

Après un début un peu chaotique (concernant la voix en 2G et en soirée), Free avait assez rapidement rétabli la situation.

Hélas, la situation est devenue plus qu’inquiétante en Île de France : dans la majeure partie de cette région, la 3G en itinérance est quasiment inutilisable du matin au soir : le débit montant sur le port 80 est proche de 0 (alors que le débit descendant est correct) et même souvent nul, ce qui est catastrophique.

Problème de débit montant chez Free Mobile

Hélas, Free nie officiellement tout problème et parle de cas isolés. Pourtant la situation est manifestement grave. Les langues se délient sur de nombreux forums :

Par ailleurs, UniversFreebox vient de lancer un appel à témoin  qui montre l'ampleur du problème de débit montant sur le port 80 en Île-de-France, en itinérance Orange : http://www.universfreebox.com/article18280.html. Quant-à Freenews, le sujet est connu et suivi de près : Free Mobile : problèmes de connexion data en Ile-de-France. Free va devoir maintenant réagir très vite.

À ce rythme, Sosh va se frotter les mains. Car des smartphones vendus des centaines d'euros qui ne servent qu'à téléphoner, ça ne peut pas durer longtemps. Les freenautes sont indulgents mais jusqu'à un certain point. Pour demander son RIO chez free mobile, il suffit d'appeler gratuitement le 3179 depuis son mobile. En espérant qu'Angélique Berge lise ce billet.

07juil.

Panne géante d'Orange mobile ayant duré plus de 12 heures : on nous prend pour des pigeons

On dit souvent que ça arrive aux meilleurs. Il faut dire qu'Orange se targuait d'être le n°1 dans son domaine :

Panne géante d'Orange mobile ayant duré 12 heures : le numéro 1 restera t'il numéro 1 ?

Hélas,depuis hier 15H et pendant plus de 12 heures consécutives, Orange mobile a broyé du noir. Dans la soirée, la communication d'Orange était réduite au strict minimum :

Panne géante d'Orange mobile ayant duré 12 heures : communication minimale

La communication finale est à peine meilleure, sans être vraiment rassurante puisque l'origine de la panne est annoncée comme inconnue :

Panne géante d'Orange mobile ayant duré 12 heures : le mensonge de la réparation à 0h30. On nous prend pour des pigeons

Mais plus grave, cette communication est mensongère : en effet, il est écrit que : «  Les clients d'Orange, sur tout le territoire, ont rencontré de grandes difficultés pour passer des appels et envoyer des sms entre 15h00 et 00h30. Quant à l'internet mobile, les difficultés ont persisté jusqu’à 03h20, heure du retour à la normale. ».

Or, de mon côté, à 1h16, il m'était encore impossible d'accrocher le réseau Orange en itinérance (même après reboot du téléphone). Donc même après 00h30, impossible de passer des appels et d'envoyer des sms, et je ne parle même pas d'Internet mobile. Ce n'est que bien plus tard que mon téléphone a enfin pu rejoindre le réseau.

La panne géante du réseau Orange mobile se porsuit depuis plus de 10 heures consécutives

Bref, on nous prend encore pour des pigeons.

Panne géante d'Orange mobile ayant duré 12 heures : on nous prend pour des pigeons

Surtout quand « Orange présente ses excuses à tous ses clients pour les conséquences de ce grave incident et travaille à leur indemnisation ». Car quand on est en illimité, on ne voit pas comment on sera indemnisé. Sauf, si par exemple la date de facturation est décalée d'un jour.

06juil.

Panne géante chez Orange mobile avec répercussions sur Free

Une panné géante affecté depuis le milieu de l'après-midi l’opérateur de téléphonie mobile Orange mobile. La panne est étendue chez les opérateurs virtuels et Free pour ceux qui sont en itinérance nationale (la majorité des abonnés).

Pour les abonnés free dans ce cas il est totalement impossible de communiquer : pas de SMS/MMS/Internet/téléphonie tout court...

Panne géante du réseau Orange mobile se répercutant sur Free

Y a t il eu méprise lors de la coupure du Minitel ? Les abonnés du Minitel se sont ils rués sur le réseau Orange au point de provoquer ce gigantesque blackout ?

On se souvient qu'il y a un peu plus d'un mois, le pourvoi en cassation d'Orange (contre une amende mémorable pour des faits d'entente illicite) avait été rejeté.

Plutôt que de se pourvoir en justice pour des faits qui ont porté un grave préjudice à des millions de consommateurs, Orange n'aurait-il pas dû investir dans un meilleur réseau ?

Un ancien pigeon passeé chez Free n'aime pas les pannes d'Orange

Surtout que la panne n'est pas localisée et qu'aucun horaire de reprise de l'activité n'est prévu...

27janv.

Free mobile : bilan et petits soucis

Au bout de 2 semaines d'utilisation faisons un bilan de la situation sur les problèmes rencontrés avec le réseau Free mobile (les vrais problèmes, pas des problèmes inventés mis en épingle par des propagandistes) :

  • Déchargement plus rapide de la batterie. C'est en fait un problème à confirmer. 2 explications possibles si c'est confirmé : un usage plus intensif du téléphone puisque l'offre permet des usages nettement plus importants qu'avant l'arrivée du trublion. Autre explication avancée, l'itinérance : le téléphone chercherait davantage des antennes du réseau Free et consommerait davantage.
  • Plantages de la 3G nécessitant le reboot du téléphone. Il semblerait que passer en mode avion puis revenir en mode normal résolve le problème. Sinon, obligation de faire un reset du téléphone ce qui est encore plus long. Là encore, le problème viendrait de l'itinérance 3G mal gérée par une majorité de téléphones.

Ces 2 problèmes ont évidemment vocation à se restreindre (disparaître ?) dans l'avenir grâce à un réseau plus dense d'une part et des téléphones supportant nettement mieux l'itinérance nationale d'autre part.

À noter un autre problème indépendant de Free mobile : la couverture nationale en 3G d'Orange. On regrettera qu'elle soit soit encore incomplète.

Car n'en déplaise aux pleureuses concertant la couverture de Free mobile, il faut aussi se pencher sur la couverture du réseau d'Orange. Or, on ne peut passer sous silence que les opérateurs de téléphonie qui avaient a priori investi massivement dans le réseau, le bilan du 21 août 2009 était bien triste selon l'ARCEP :

« Orange France et SFR couvraient respectivement 84% et 74% de la population.
Ces taux sont inférieurs aux obligations de déploiement inscrits dans leurs autorisations et résultant des engagements pris lors de l’appel à candidatures. Orange France et SFR ont en conséquence été mis en demeure de respecter leurs obligations de couverture.
»

Abonné à la 3G à cette époque, j'étais bien un pigeon.

Un pigeon avant d'aller chez free

À l'opposé, on remarquera que l'ARCEP avait annoncé le 13 décembre 2011 que Free avait respecté son premier engagement de couverture mobile 3G (27% de la population requis au plus tard le 12 janvier 2012).

Enfin, on attend de savoir ce qu'il en est concernant les nouvelles obligations de couverture 3G devant être respectées par Orange et SFR. Selon l'ARCEP, Orange et SFR sont censé couvrir au moins 98% de la population en couverture mobile 3G au 31 décembre 2011...

Enfin, il serait souhaitable que la loi soit respectée concernant la portabilité du numéro. Les délais vont dépasser les 2 semaines ! La loi exige pourtant un délai maximal de portabilité à 3 jours, et encore, l'Europe voulait une journée au plus.

26janv.

Free mobile : l'accès modem fonctionne

C'était une des promesses de Free Mobile : Internet, tout Internet, y compris le peer to peer, les mails, la vidéo, etc. et surtout le mode modem. Ce n'est certes pas une nouveauté de proposer ce mode modem, mais Free Mobile est allé bien au-delà de ce que faisait tous les autres acteurs (3 Go de fair use).

Reste à tester. Équipement à disposition : un téléphone HTC Touch HD tournant sur le regretté Windows Mobile 6.1. Et de l'autre côté une tablette tournant sous Windows 7 64 bits souhaitant disposer d'Internet.

Il faut relier les 2 appareils, par exemple en USB et utiliser sur la tablette Windows Mobile Device Center (regretté lui aussi) qui s'installe parfaitement sous Windows 7 64 bits ; les drivers pour le téléphone sont également disponibles en téléchargement.

Il est alors possible d'avoir le mode modem directement sans passer par ActiveSync, mais via configuration ; ou d'utiliser un programme auxiliaire tel que PdaNet qui simplifie le partage.

L'écran du téléphone montre que le téléphone est bien connecté via Free (enfin en itinérance Orange) en HSDPA :

Connexion free mobile 3G d'un téléphone  Windows Mobile 6.1 redistribuée sur une tablette Windows 7 64 bits

De l'autre côté, sur la tablette, on voit que la tablette se goinfre d'Internet depuis le mode modem :

Connexion Internet sur une tablette Windows 7 64 bits distribuée depuis une liaison free mobile 3G d'un téléphone  Windows Mobile 6.1

Merci Free Mobile, et vivement des antennes partout en France afin de limiter l'itinérance.

16janv.

Free mobile : réussi !

Free mobile a tenu ses engagements, ça fonctionne en temps et en heure en 2G (appels et réception), en 3G (Internet est même plus rapide qu'avec mon ancien opérateur), SMS, mails, etc.

Étape 1 - Votre commande a été validée.
Étape 2 - Votre carte SIM a été expédiée.
Étape 3 - Votre ligne est activée.

Toutefois :

  • Il est nécessaire d'opérer une configuration du mobile pour la 3G (sauf si mobile acheté chez Free), pas forcément à la portée de la mamie du Cantal (surtout si le mobile est un Windows Mobile 6.1...)
  • Autoriser l'itinérance est indispensable, mais vivement le déploiement du réseau terminé pour ne dépendre que du réseau Free

À noter dans la source des en-têtes des messages envoyés via Free mobile, une référence aux désormais célèbres romanichels :
Received: from Inbox (37-8-177-61.romanichel.net. [37.8.177.61])

Au revoir le pigeon

Au revoir le pigeon. D'ailleurs, il semble que la migration des pigeons soit très importante : 8 français sur 10 ont l'intention de souscrire aux offres de Free mobile. La condamnation record de 2005 confirmée en appel en 2009 (Le cartel des opérateurs mobiles de nouveau condamné) n'a pas dû arranger le choses.

15janv.

Téléphones mobiles : carte SIM fonctionnelle

Free mobile est à l'heure comme prévu et tient ses promesses :

Carte SIM Free Mobile - La fin des pigeons

Tout est donc opérationnel pour le transfert d'opérateur. Il restera à étudier les nombreuses nouvelles possibilités...

15janv.

Téléphones mobiles : progression des pigeons

Ça progresse pour les pigeons :

Un pigeon progresse chez free

La console indique :

Vous avez reçu votre Carte SIM ? Cliquez ici pour l'activer.

14janv.

Téléphones mobiles : pigeons en migration

Les pigeons sont très nombreux à migrer.

Des pigeons se barrent chez free en masse

Étape 1 - Votre commande est en attente de validation.

Étape 2 - Votre commande a bien été validée.

Étape 3 - Votre commande est en cours de préparation.

Étape 4 - Votre commande a été prise en charge par le transporteur, et vous sera livrée prochainement.

Merci la liberté.

12janv.

Téléphones mobiles : la fin de l'argent facile

Le 10 janvier 2012, l'arrivée du 4e opérateur de téléphonie mobile Free mobile fut vécue comme une délivrance par tout un peuple.

Il faut dire que celui-ci s'apparentait à une vache à lait :

Free mobile arrive, la fin des vaches à lait

Mais les pigeons se cassent chez Free, car ils ont tout compris :

Un pigeon se barre et va chez free

Merci à Itinéris de m'avoir tondu pendant presque 13 ans.

Enfin un de mes vieux souhaits se réalise : Internet (tout Internet, pas un truc limité) en illimité redistribué sur ordinateur via le mode modem du téléphone mobile. À un tarif acceptable.

01sept.

Retards en ce monde

Nouveau bilan des retards en ce monde de quelques grands projets en cours, pour faire suite à mon précédent billet Retards en ce monde d'il y a 6 mois. Il faut dire que les retards s'accumulent :

22août

Vers un WEB complètement rénové

Le WEB est sur le point de se transformer en profondeur. On a déjà connu par le passé quelques évolutions intéressantes du WEB, telles l'apparition du CSS ou de l'Ajax. D'autres évolutions n'ont pas eu ou pas encore eu le succès escompté (le MathML, le SVG ou le VML, etc.).

Grâce à la concurrence entre les 5 principaux navigateurs (Internet Explorer, Firefox, Chrome, Opera, Safari), une révolution du WEB se prépare à marche forcée.

Les nouveaux termes sont HTML 5, CSS 3, SVG, WebM, WebGL (3D), WOFF, WebSockets, etc. et plein d'API proposant de nombreux nouveaux services.

Voici quelques liens permettant de voir ce qui nous attend :

Bref, l'internaute va voir une transformation radicale de son environnement à son bénéfice. Exit la nécessité de plugins pour lire une vidéo, dessiner une courbe, un histogramme ou jouer à un jeu en 3D.

Pour le Web designer, la situation est un peu différente : c'est un nouvel écosystème à appréhender, excitant par les possibilité offertes, et c'est un nouvel outillage qu'il faudra acquérir et maîtriser.

Beaucoup d'applets Java vont pouvoir disparaître dans l'avenir. Peu s'en plaindront. En effet, combien d'utilisateurs ont pesté contre ces trucs qui marchent parfois (par exemple, il suffit de lire le mode d'emploi par Geneanet du fonctionnement du site des archives départementales de la Gironde pour commencer à comprendre le calvaire lié à Java). De mon côté, l'un de mes sites, celui dédié à l'astronomie en général, contient une applet Java. Elle sert à afficher une représentation graphique de la position des satellites galiléens de Jupiter. C'était une technologie côté client intéressante tant qu'il n'y avait pas d'alternative satisfaisante.  J'espère avoir supprimé toute applet Java de mes sites d'ici moins d'un an.

À ce propos, plusieurs vidéos de JavaZone sorties récemment font la promotion de Java contre .Net. Il est toujours surprenant de voir des arguments contradictoires se développer dans ce genre d'exercice. Ainsi, la bande son de la vidéo de Lady Java fait la promotion d'un langage multi plate formes. Mais visuellement, c'est une attaque en règle contre Microsoft et Windows.

Un bel exercice, mais une absence de réel argumentaire. De toute manière le choix d'une technologie passe évidemment par une comparaison des avantages et inconvénients. Pas par de la pub.

17avr.

Ciel bleu, un week-end magique

Alors que le ciel européen est paralysé par un vilain volcan islandais qui crache son CO2 et ses cendres, empêchant les avions de prendre leur envol avec toutes les problèmes malheureux que cela engendre, une conséquence dont on ne parle pas, c'est que le ciel est bleu. En effet, depuis des décennies, on nous cachait ce spectacle incroyable :

Aucune zébrure dans le ciel, aucun vrombissement infernal d'un bi ou quadri réacteur. Du calme ; le bruissement des ailes de papillons ; et la magie d'un ciel non pollué.

28mar.

Mouvement vers l'Unicode

En janvier, Google publiait une information intéressante sur les formats d'encodage utilisés sur le Web : il montrait que le format d'encodage UTF-8 devenait prédominant et que les vieux systèmes d'encodage ASCII, 1252 et autres ISO 8859 étaient en perte de vitesse.

La plupart de me sites utilisait le format ISO 8859-1 il y a encore 6 mois à peine. C'est suite à un long travail qu'à partir d'aujourd'hui, tous mes sites maintenus utilisent le format d'encodage UTF-8. Cela représente plus de 16500 pages réparties sur plus de 10 sites.

Mais il reste encore du travail à accomplir en ce monde pour que l'Unicode soit une réalité pour chacun.

Ainsi, utiliser l'Unicode en PHP n'est pas aussi trivial qu'avec ASP .Net. Les choses auraient dû changer grâce à la version 6 du PHP qui devait prendre en charge le format UTF-16. Mais le développement de PHP 6 est suspendu.

Autre exemple, les logiciels de généalogie. Très peu sont capables de prendre en charge l'Unicode de façon satisfaisante. Même Heredis (du moins, dans sa version 11) ne permet pas de saisir des noms en Unicode ou d'exporter un Gedcom en UTF-8, ce qui peut s'avérer frustrant pour gérer certaines généalogies. Alors que GeneWeb gère l'Unicode de façon naturelle.

Ainsi, il reste encore des marges de progression pour les années à venir.

- page 1 de 3